Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Classiq Jazz

Quand Donald Byrd entrait dans la danse

Le label anglais Big Break Records, alias BBR, vient de publier le double CD “Love Has Come Around”, qui regroupe le meilleur des quatre opus jazz-funk du trompettiste publiés par Elektra entre 1978 et 1982.

BYRD PochetteChemise satinée jaune vif, pantalon blanc moulant, mocassins noir vernis : chaque samedi soir, le critiq.com de muziq.fr change de look, accroche sa boule à facettes au plafond et invite ses amis pour danser jusqu’au bout de la nuit dans son salon. Ses playlists sont à forte coloration jazz, funk et disco, et pour ça, la récente compilation de Donald Byrd, “Love Has Come Around – The Elektra Records Anthology 1978-1982”, est une mine à pépites dansantes. Certes, les amateurs purs et durs des premiers disques hard-bop du trompettiste de Detroit détestent ça, et même ceux qui ne jurent que par “Places And Spaces” (1975) se grattent la tête.

Il faut les comprendre : au gré de ces quatre disque dont la fine équipe de Big Break Records a savamment extrait le meilleur, en ajoutant un livret riche en renseignements discographiques –, Donald Byrd joue somme toute assez peu, et le côté commercial de sa musique n’a jamais été aussi accentué. C’est radio friendly comme on dit là-bas, ça louche sur les charts rhythm & blues. Mais Isaac Hayes, alors au creux de la vague, est venu lui prêter main forte et quelques “héros de studio” comme on les aime décochent quelques flèches de ci de là. Alors, au nom des bons et loyaux services rendus à la cause par Monsieur Byrd, la Police du Jazz, pour une fois clémente, a donné l’autorisation au critiq.com de muziq.fr de passer en boucle six titres de son choix. Il a donc choisi de bouger son corps sur Sexy Dancer, Love For Sale, Giving It Up, Thank You For Funking Up My Life, Cristo Redentor et Sunning In Your Love Shine. •

CD Donald Byrd And 125th Street, N.Y.C. : “Love Has Come Around – The Elektra Records Anthology 1978-1982” (Big Break Records)