Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Muziq News

Véronique Sanson, (not) so far away from L.A.

Warner Music ressort en Édition Deluxe la compilation “Les Années Américaines” de la plus célèbre french chanteuse expatriée des glorieuses seventies…

SANSON Véronique PochetteHey, Monsieur Lee Sklar, vous qui avez si souvent joué avec Véronique Sanson, la placez-vous au même niveau que toutes les grandes chanteuses américaines que vous avez accompagnées ?
– « Yes, definitely, Véro is way up there… »
On préférait la pochette de la première édition de cette compilation : la Véro toute de rose vêtue assise sur le capot d’une big limo blanche, c’était autrement plus american dream que la Véro coiffée d’un chapeau à fleurs qui la fait ressembler à Carmen Miranda. Passons. Frustration, aussi, de n’avoir droit qu’au régime minimum au rayon des renseignements discograhiques : comme son mentor Michel [Berger] et sa rivale la France [Gall], la Véro est l’une des rares artistes d’ici à avoir enregistré avec la cream of the crème des musiciens de studio étatsuniens et/ou britons. Ça ne fait peut-être rêver que les geeks fans de rock west coast mais, nous semble-t-il, ils constituent une bonne part des admirateurs de la Véro… Seul un (trop) court texte plutôt bien troussé de messieurs Laurent Calut et Yann Morvan nous remet dans le bain – Calut & Morvan sont les auteurs du livre Véronique Sanson Les années américaines, aux éditions Grasset.
Reste la musique.
Sur le CD 1, dix-neuf chansons extraites de ses albums cultes made in USA : “Le Maudit” (1974), “Vancouver” (1976), “Hollywood” (1977), “7ème” (1979) et “Laisse-la vivre” (1981). Nouvelle occasion de vérifier que la Véro est effectivement « way up there », l’une des rares à faire swinguer la langue de Molière, plus délicate à “bouger” que celle de Shakespeare…
Sur le CD 2, une sorte de mixtape des enregistrements live, de L’Olympia 76 au Zénith 93. (Là encore, une simple liste de tous les cadors qui l’ont accompagnée aurait été du plus bel effet…) Sympa quand même.
Sur le CD 3, the chouette bonus, un live inédit gravé à L’Olympia en 1975. Les fans sont ravis et, cette fois, les musiciens sont mentionnés – et même présentés par la Véro…

Maintenant, rêvons un peu et croisons les doigts pour que ressortent tous les albums américains de la grande dame pop en version Deluxe, avec le remastering de rigueur, les raretés et les inédits, les photos à gogo et tous les détails discographiques. Votre Doc va écrire à Warner Music, promis.

CD “Les Années Américaines – Deluxe Edition” (3 CD Warner Music France)