Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Classiq Rock

Tommy Bolin avec Zephyr, déjà dans le vent

Zephyr fut le premier groupe notoire du flamboyant guitariste Tommy Bolin. L’indispensable label anglais BGO Records vient de rééditer le “Going Back To Colorado” de 1971, couplé avec “Sunset Ride”, paru un plus tard.

ZEPHYR 1 Going Back To ColoradoOn ne vas pas se mentir, les deux albums de Zephyr que BGO Records vient de rééditer-repackager avec soin (remastering, liner notes…) ne sont pas des chefs-d’œuvre oubliés de l’histoire du heavy blues made in USA. Reste que “Going Back To Colorado” est un chapitre essentiel de la brève saga Tommy Bolin, prématurément interrompue, hélas, par la grande faucheuse – le grande dealeuse… – fin 1976. Si le premier album éponyme de Zephyr (1970) est sans doute leur plus homogène, “Going Back To Colorado” est bien mieux enregistré – big up à Eddie Kramer, qu’un certain Jimmy Page avait recommandé à David Givens, le bassiste du groupe, et mari de la chanteuse, Candy – et, surtout, Bolin y plant ses premières banderilles de soliste flamboyant, fasciné par Jimi Hendrix. On écoutera attentivement son mini solo dans Miss Libertine, sans négliger l’enchaînement avec Night Fades Slowly, une drôlerie jazzy-baroque où sa guitare s’essaie au dialogue libre avec le saxophone de John Faris (dont la flûte n’est pas moins présente). Sans oublier la perle rare du disque, See My People Come Together, furieusement hendrixienne, et striée par les flashes polychromes et électrisants de sa guitare habitée.
Oups, j’allais oublier l’autre perle, Showbizzy (signée Bolin, comme See My People Come Together), dont le solo annonce déjà celui, mythique, qu’il prendra dans Stratus de Billy Cobham, piqué au vif par les claviers pas moins hendrixiens de Jan Hammer – mais c’est une autre histoire, racontée, d’ailleurs, dans le premier numéro de Muziq Nouvelle Série.
ZEPHYR 3 BGO RecordsTommy Bolin ne faisait déjà plus partie du groupe quand “Sunset Ride” paru, car dès 1973 il devint le nouveau guitariste du James Gang, en lieu et place de Joe Walsh. Du coup, Zephyr redevint aussi sec un groupe commun, porté par le chant un rien forcé de Candy Givens, l’une des innombrables émules de Janis Joplin. Ils nous reste malgré tout “Zephyr” (également disponible sur BGO Records) et “Going Back To Colorado”. Et la discographie officielle de Tommy Bolin est trop mince pour s’en passer.

CD “Going Back To Colorado / Sunset Ride” (BGO Records / Import Angleterre)
Net http://www.tbolin.com/history/zephyr.html (pour en savoir beaucoup plus)