Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Nouveautés

The Party, on y revient

Dans The Party de Blake Edwards, sorti en 1968, le génial Peter Sellers, alias Hrundi V. Bakshi, signe l’une de ses plus ahurissantes performances d’acteur. Le film ressort le 9 mars en salle. « And Bombay, is it in India ? »

THE PARTY Photo 2Hrundi V. Bakshi est un acteur indien qui a un peu tendance à surjouer. Il est maladroit, voire franchement gaffeur. Son lacet défait, il pose le pied sur un détonateur et fait sauter le décor du film… Tandis qu’il constate les dégats, le metteur en scène n’a toujours pas crié « aaaaction », ni baissé son bras. Furieux, il le pointe rageusement vers Hrundi V. Bakshi : « Vous… Oui, vous… Foutez-moi le camp immédiatement… Vous ne ferez plus jamais un film ici ! » « Does that include television, sir ? » lui répond malicieusement Hrundi…
Le lendemain, le producteur du film reçoit un coup de fil du metteur en scène et ajoute rageusement le nom de cet acteur démolisseur sur le coin d’une feuille de papier… Mais Hrundi V. Bakshi n’est pas blacklisté pour autant, et il est même invité par erreur à la party hollywoodienne de celui qui voulait l’interdire de tourner ! (Stressé par son boss, la secrétaire s’est mélangée les pinceaux…)
Dès l’instant où notre ami arrive dans la somptueuse villa du producteur, il fait tomber son mocassin blanc dans l’eau. Début d’un incroyable enchaînement de gags qui finit en apothéose dans une pisicine savonneuse…

THE PARTY Photo 1Avec son rythme d’une savante lenteur et son absence d’intrigue, The Party se situe dans la lignée des films de Jacques Tati. Tout tourne autour de Peter Sellers, au sommet de son art, qui donne au spectateur l’impression d’improviser on the spot des gags tous plus hilarants les uns que les autres. Sans oublier de séduire au passage (comme le faisait aussi Monsieur Hulot…) la jolie Claudine Longet, alias Michèle “Nothing To Lose” Monnet, aussi perdue que lui au milieu de cet aréopage de snobs.
De nombreux gags sont entrés dans la mémoire collective des amateurs de grandes comédies américaines : Hrundi qui tente désespérément de nourrir un perroquet avec du Birdie Num Num (de Tueurs de Dames au Retour de la Panthère Rose, Peter Sellers a souvent eu maille à partir avec des perroquets…), Hrundi qui fait malencontreusement atterrir un poulet sur la tête d’une invitée, Hrundi qui fait tomber un Chagall dans les toilettes, qui tombe du toit, etc., etc.

On ne reverra jamais assez The Party. Le 9 mars prochain, les retardataires pourront rattraper le temps perdu et rire aux éclats pendant 90 minutes. « It’s an honor to have my hand crushed by Wyoming Bill Kelso. »

THE PARTY AfficheThe Party, de Blake Edwars, sortie le 9 mars.