Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Classiq Rock

Paul McCartney à livre ouvert

Paul-McCartney1

Près de vingt ans après la publication du remarquable Many Years From Now de Barry Miles, Paul McCartney se livre à nouveau dans un recueil d’entretiens réalisés par le journaliste/auteur Paul Du Noyer. Things We Said Today ou Paperback Writing ?

L’éminente signature de Paul Du Noyer est familière aux lecteurs de la presse musicale britannique, et tout particulièrement à ceux du mensuel Mojo qu’il a créé et dirigé. Durant sa prolifique carrière journalistique, il a eu l’occasion, du début des années 1980 jusqu’à nos jours, d’obtenir de nombreux rendez-vous avec Paul McCartney. Au fil du temps, cet exercice purement professionnel a doucement muté vers une relation de confiance propice à développer ce qui ressemble plus à d’authentiques conversations qu’à de simples interviews formatées au gré de l’actualité de l’ex-Beatles.

paul-mccartney-des-mots-qui-vont-tres-bien-ensemble-conversations-avec-paul-du-noyer_5440721Naturellement, la bienveillance naturelle de Paul Du Noyer — ainsi que le fait qu’il soit originaire de Liverpool – n’est pas étrangère à la façon dont McCartney s’est livré à lui longuement, sans méfiance, et avec une sincérité se débridant au fil des ans et à mesure que son image retrouvait une brillance assez injustement altérée par ses errances en solo. Du Noyer a plongé le nez dans ses copieuses archives pour en extraire la matière d’un ouvrage précis et précieux. Pour mieux remettre en perspective le cheminement de McCartney, il a trié et regroupé les fragments de ces entretiens suivant des thématiques dont l’imbrication habile éclaire au mieux ses motivations artistiques et psychologiques, qu’elles soient profondes, réfléchies ou plus simplement spontanées et à fleur de peau.
Fin connaisseur de l’impressionnant parcours du bassiste gaucher, Du Noyer en a passé au tamis les moindres aspects : ses premières influences, son partenariat avec John Lennon — longuement développé –, la séparation des Beatles, les bisbilles post-Beatles, les premiers pas en solo et la création des Wings, ainsi que ses plus récents faits d’armes, sans occulter ses accidents de parcours ou ses échecs cuisants, comme le film Give My Regards To Broadstreet de 1984.

On ne fera pas ici de découvertes fondamentales portant sur les faits ; ils sont dans l’ensemble déjà bien connus. C’est en revanche le regard généralement philosophe que porte Paul sur son passé qui met en lumière sa nature profonde. La façon dont il s’est régulièrement propulsé vers l’avenir avec une grande liberté d’esprit lui a toujours été salutaire, lui évitant de trébucher quand tant d’autres de ses pairs se sont vus reculer, tétanisés par la peur du lendemain, de la concurrence, de l’âge ou encore des nouvelles technologies. De même, sa spontanéité a toujours prévalu aux avancées laborieuses ou aux stratégies commerciales fumeuses. Sa curiosité, son insatiable désir de se dépasser, sa grande maîtrise des caprices de la création s’infiltrent entre les lignes du récit de McCartney, peu économe de ses mots lorsqu’il s’agit de remettre les pendules à l’heure et de se réapproprier habilement ce que l’histoire lui a parfois volé de son influence déterminante au sein des Fab Four.

UNSPECIFIED - CIRCA 1970: Photo of Paul McCartney Photo by Michael Ochs Archives/Getty Images

Paul Du Noyer ne s’est pas contenté ici de compiler paresseusement ses conversations. Si le principe du question-réponse subsiste parmoments, il est accompagné d’un récit riche, concis – permettant de remettre les paroles de McCartney dans leur contexte – et parsemé de points de vue personnels et hautement pertinents. Si on est ici très éloigné du récit autobiographique débridé d’un Keith Richards, fourmillant d’anecdotes croustillantes ou sulfureuses, ce nouvel ouvrage éclaire un peu plus encore la personnalité longtemps mal cernée de l’un des acteurs majeurs de l’explosion musicale qui a, a plus d’un titre, secoué la seconde moitié du 20ème siècle.
Paul McCartney – Des mots qui vont très bien ensemble a fait l’objet d’une traduction française signée Dominique Haas, 364 pages accompagnées de deux cahiers de photos. En bonus, les coups de cœur de l’auteur, playlist oblique et commentée de cinquante titres tirés de la foisonnante discographie de Sir Paul, dans laquelle ce livre bienveillant invite à se replonger sans retenue. Une seule faute de goût à cette édition française : son titre franchement benêt. Ce bémol ne nous fera pas pour autant bouder un travail méritant.

Paul McCartney – Des mots qui vont très bien ensemble, conversations avec Paul Du Noyer (éditions Baker Street).

Muziq #5 spécial Paul McCartney toujours disponible en librairie.