Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Muziq News

Nous sommes Rémy

RKK Janvier 2014Cher Rémy,

Je viens d’apprendre ta mort il y a quelques minutes. J’ai du mal à le croire, mais il semble bien que ce soit la triste vérité. Des sms d’amis me le confirment. Sur Facebook, les “Adieu Rémy Kolpa Kopoul ” et les “RIP RKK” commencent à composer un bouquet de fleurs acronymes dont on se serait bien passé en ce dimanche gris subitement fondu au noir – et je ne parle même pas des lundis, qui ne seront plus jamais Rémy.
Tiens, en t’écrivant cette lettre, je vais me passer un Caetano Veloso, je sais que ça va te faire plaisir. Au hasard, son premier, celui de 1967… Celui qui commence par Tropicalia
Aaah, ça va mieux.
Non, ça ne va pas mieux.
Ça va mal.
Des mecs comme toi, il y en a de moins en moins. Un jour, il n’y en aura plus. Tu aurais pu rester, tu aurais dû rester plus longtemps avec nous Rémy. C’est sur Radio Nova bien sûr, que je me suis pour la première fois retrouvé à tes côtés. J’étais là parce que Rania Cherfi, la secrétaire de Jean-François Bizot, avait soufflé mon nom à Aline Afanoukoé, qui m’invitait tous les lundis pour duettiser avec toi autour de nos coups de cœur respectifs. J’étais là parce que je pigeais modestement à Nova Mag, j’étais là parce que Muziq venait de naître. Je m’en souviens comme si c’était hier, la première fois, tu avais dit plein de choses gentilles sur mon petit trimestriel tangentiel, comme ça, au débotté. J’étais à la fois gêné, intimidé, mais tellement fier aussi.

Dès lors, nous n’avons jamais cessé de nous croiser, et je n’ai jamais cessé, comme tout le monde, de penser que tu étais non seulement un mec d’une gentillesse et d’une attention rarissimes, mais aussi, comme chacun sait, un amoureux fou de toutes les musiques, un immense connaisseur, un autenthique passeur, un intarissable “connexionneur”.
La photo que j’ai choisie pour illustrer cette lettre a été prise chez moi, dans mon bureau. Tu y étais passé après avoir frappé à la porte : « Inspecteur La Galette ! Contrôle Discal ! Ouvrez ! » Tu parles que j’avais ouvert ! Quel honneur ! Comme celui d’avoir mixé deux fois avec toi, au Comedy Club, en hommage à Prince, puis en juin 2009, le lendemain de la mort de Michael Jackson…

Ta voix de dessin-animé, ta collection de t-shirts, ton festival de cannes, tes bretelles mythiques… : la vache, j’ai à peine fini d’écrire ma petite lettre d’adieu que tu es déjà entré dans la légende !

Oui, nous sommes Rémy, nous sommes tous Rémy, même si nous aurons forcément du mal à nous en remettre, sinon en écoutant toujours plus de musique, en pensant à toi.
Cela dit, 2015, quand même, quelle année de merde.

Fred
PS : J‘ai choisi une photo prise au Comedy Club, un soir où tu saluais, avec toujours autant d’élégance, le retour de Muziq. Posée devant toi, ta boisson favorite, dont nous t’enverrons des caisses ad vitam æternam.