Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Rétrospective

Led Zeppelin & “Physical Graffiti” #3

C’était il y a quarante ans, le 25 février 1975. “Physical Graffiti”, le sixième (et double) album de Led Zeppelin commençait de squatter les facings des disquaires. Depuis, il ne les a jamais quitté. Jimmy Page vient d’en superviser la réédition ultime. Voyons voir ça, épisode #3.

Nous voici donc arrivés à la Headley Grange, un ancien hospice contruit fin XVIIIe et qui, ô ironie de l’Histoire, devint dans les années 1970 le refuge favori des groupes de rock millionnaires (ou en passe de le devenir). Bad Company et Genesis, entre autres, y élirent domicile. Les premiers pour réaliser leur premier album en dix jours, en novembre 1973, les seconds pour écrire les chansons de “The Lamb Lies Down On Broadway”. Mais c’est malgré tout à Led Zeppelin que l’on pense immanquablement quand le nom de cette vieille bâtisse est évoqué, puisque c’est là que Robert Plant a écrit les paroles de Stairway To Heaven, que John Bonham, entre deux pintes sans faux col, a accouché du groove sans précédent de When The Levee Breaks, que John Paul Jones a souvent pris froid (« Atishoo ! ») et qu’un chien noir, qui se baladait souvent dans le coin, a inspiré le titre d’une célèbre chanson…

LZ PG Atlantic Publicity PhotoEntre janvier et février 1974, Robert Plant, Jimmy Page, John Paul Jones et John Bonham ont enregistré huit chansons dans la grange mythique : Custard Pie, The Wanton Song, In My Time Of Dying, Tampled Underfoot, Sick Again, In The Light et Ten Years Gone. (Parlez-nous d’inspiration !) Plus qu’il ne fallait pour remplir les deux faces d’un 33-tours simple. Mais pas assez pour un double… Page décida donc de puiser dans sa réserve de outtakes pour offrir non pas deux mais quatre faces de musique à ses fans. Bien lui en pris : dans la discographie de Led Zeppelin, “Physical Graffiti” est bien l’opus qui fait “œuvre”, la pierre de touche monumentale d’un groupe au sommet de son art – qui, pourtant, venait d’aligner cinq albums tous aussi différents qu’exceptionnels…

Sept chansons furent ainsi ajoutées aux huit issues des sessions “Headley Grange 1974” : Bron Y Aur, enregistré aux Island Studios en 1970, Down By The Seaside, Night Flight (même endroit, mais un an plus tard), Boogie With Stu (la Grange, déjà la Grange, toujours la Grange, 1971), The Rover, Black Country Woman (enregistré en 1972 à Stargroves, la maison de Mick Jagger) et Houses Of The Holy (enregistré entre Stargroves et l’Electric Lady Studio de New York en 1972).

Soit quinze raisons supplémentaires de vouer un culte toujours plus fervent au meilleur groupe de rock du monde.

Frédéric Goaty & Julien Ferté [à suivre]