Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Nouveautés

Joel Rafael, l’intemporel qui nous interpelle

Dans la lignée des singers / songwriters étatsuniens, Joel Rafael est l’un des plus discrets et subtils esthètes, disciple avoué du grand Woody Guthrie. « Baladista”, son neuvième album, vient tout juste de sortir en France.

Joel Rafael Pochette« Joel Rafael ? Connais pas… » Il est vrai qu’en France, où l’on a parfois du mal à faire la différence entre l’authentique et le frelaté, les folksters subtils de la trempe de Rafael n’ont pas toujours droit de cité (comme disait le grand philosophe Coluche, « Danyel Gérard avait le choix entre le chapeau de Bob Dylan et le talent de Bob Dylan. Il a pris le chapeau »). Une voix finement éraillée, un harmonica… : si vous n’êtes pas un spécialiste du genre folk – oui, je sais, aujourd’hui on dit americana, ça fait plus branché –, la voix et le style de ce sexagénaire chicagoan qui enregistre des albums au compte-goutte depuis quarante ans vous rappelleront immanquablement celui de Danyel Gé…, pardon, Bob Dylan, l’homme qui ne terminera jamais sa tournée. Woody Guthrie Connection oblige! Joel Rafael n’a jamais été un artiste de tout premier plan, mais les plus grands l’admirent, et l’ont toujours invité à chanter en première partie de leurs concerts. Leur noms ? Crosby, Stills & Nash, Laura Nyro, Joan Baez, Taj Mahal ou John Lee Hooker. Excusez du peu. Joel Rafael serait-il à l’aristocratie folk-blues américaine ce que Roy Harper est à l’aristocratie rock anglaise : un secret bien gardé ?

“Baladista”, en tout cas, est un disque couleur sepia fort attachant, publié par Inside Recordings, le label de Jackson Brown. Recommandé.

CD “Baladista” (Inside Recordings / Warner Music France)
NET www.joelrafael.com

Joel Rafael 2

https://www.youtube.com/watch?v=5O27rnFeH2A