Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Muziq News

Jimi Hendrix, son nom c’était non !

Avant de devenir une superstar internationale à la vitesse de la lumière, Jimi Hendrix a longtemps galéré. Il fut notamment le guitariste de Curtis Knight & The Squires, dont le prodcucteur, Ed Chalpin, (ab)usa de son nom pour sortir des disques qui ont trompé les fans pendant des années.

HENDRIX Curtis Knight CDL’histoire des relations entre Curtis Knight le cupide, le producteur Ed Chapin et Jimi Hendrix le (trop) gentil (« Tu ne vas pas mettre mon nom sur la pochette Ed, hein, d’accord ? – Bien sûr Jimi, y’a pas d’souci… ») est racontée dans le copieux et édifiant livret de “You Can’t Use My Name – The RSVP/PPX Sessions”, une compilation de quatorze titres assemblée par le label 50 % familial 100 % officiel, Experience Hendrix (texte signé John McDermott, photos rares, repros des pochettes des vinyles d’époque qui avaient semé la confusion chez les fans). Il faut absolument le lire en se passant le disque en fond sonore.

Car l’écouter pour le plaisir pur se révèle vite lassant, tant la musique est peu excitante, sorte de R&B de seconde zone agrémenté, il est vrai, par les parties de guitare rythmique d’un jeune surdoué sans le sou. Bref, ce cd de Curtis Knight & The Squires est avant tout un document historique. Les fans l’ont sans doute déjà, et les néophytes doivent impérativement commencer par les disques du Génial Gaucher parus de son vivant. Bravo, malgré tout, pour le beau travail éditorial.

CD “You Can’t Use My Name – The RSVP/PPX Sessions” (Experience Hendrix / Sony Music).