Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Nouveautés

Graham Nash, que reste-t-il de ses amours ?

À 74 ans, Graham Nash publie un sixième album solo élégiaque et poignant. Celui dont la voix planait autrefois dans l’aigu adopte désormais le ton bas de la confidence. Il fait tard et la nuit approche. En attendant l’improbable demain, “This Path Tonight” refait le chemin à l’envers jusqu’à ces jours radieux où l’on chantait l’amour et ses promesses irréfutables. L’onirisme est toujours de mise, prudent, inquiet, nécessaire comme un encore.

NASH Photo 1Nous avons tous plus ou moins à l’oreille Our House, une aubade à Joni Mitchell aux beaux jours de Laurel Canyon. On se souvient de Marrakesh Express comme d’un voyage vers l’idéal. Et Teach Your Children se rappelle à notre dur désir de changer le monde. Graham Nash les avait signées. Avant que son nom ne vienne s’adosser à ceux de David Crosby, Stephen Stills et Neil Young, il s’était discrètement coulé dans les studios d’Abbey Road pour se mêler au chœur d’All You Need Is Love aux côtés de Patti Boyd, Eric Clapton, Marianne Faithfull, Mick Jagger et Keith Moon. C’était l’instant crucial où des têtes couronnées de succès s’engageaient d’une même voix dans le processus d’amour et de paix qui devait abolir les instincts guerriers.

Près de cinquante ans ont passé et la joyeuse incantation a le goût d’un fruit blet. Partout la mort gagne du terrain et c’est un constat que Graham Nash établit à l’aune des anciens enchantements. Quatorze années après “Songs For Survivors”, son nouvel opus chante la crainte et l’affliction. L’émouvant Golden Days revient sur la célébration des jours meilleurs qu’il entonnait fièrement auprès de Crosby, Stills et Young. Que reste-t-il de ces billets pour le paradis sur terre ? Myself At Last se penche sur les illusions nuageuses en donnant le vertige. Pour Graham Nash, les rêves les plus fous sont prisonniers de sa mémoire, le futur se conjugue au passé. Le chanteur-songwriter sentant venir le clap final ne tourne pas autour du pot. “This Path Tonight” est son propre chemin remonté à tâtons au travers des ronces et des herbes tendres. On y retrouve des souvenirs heureux, des élans, des fracas, le fantôme de ses amours avec Joni Mitchell et Amy Gossage. C’est un recueil mémoriel et testamentaire. Une œuvre composée dans l’urgence.

NASH PochetteEt de fait, toutes ces chansons ont été écrites en un mois avec Shane Fontayne (sideman de Bruce Springsteen) puis enregistrées en huit jours à Los Angeles et Sherman Oaks auprès de musiciens (Jay Bellerose, Todd Caldwell, Jennifer Condos, Patrick Warren) ayant participé à des enregistrements de Joe Henry, Ray LaMontagne, John Legend ou encore Madeleine Peyroux. Un effort de glorieuse sincérité où l’on retrouve tout l’art vocal de Graham Nash finement perché sur une combinaison de guitares-claviers-percussions. Dix titres taillés comme des hymnes, et peut-être des hits, dès lors qu’ils touchent le cœur de ceux qui aiment la pop-folk distinguée.

CD Graham Nash, “This Path Tonight” (Blue Castle Records / Warner Music, sortie le 12 avril).
Liste des titres This Path Tonight, Myself At Last, Cracks In The City, Beneath The Waves, Fire Down Below, Another Broken Heart, Target, Golden Days, Back Home, Encore.
En concert le 27 mai à Strasbourg (La Laiterie) et 29 à Paris (La Cigale).

Graham Nash en interview exclusive la semaine prochaine sur www.muziq.fr