Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Nouveautés

George Benson, le guitariste ultime

La branche anglaise de Rhino sort une énième compilation de George “Magic Fingers” Benson. Faut-il se laisser tenter ?

  • BENSON George Ultimate Collection CDEncore une compile de George Benson ?! Certes. Avec une pochette plutôt ringarde en plus. Gasp. Et un titre racoleur qui ne trompe personne : “The Ultimate Collection”. Ultime, ultime, jusqu’à la prochaine oui !
    Seulement voilà.
    C’est de George Benson dont on vous parle là. GEORGE BENSON. Le guitariste de jazz ultime (mais là, pour le coup, vraiment). Admiré par TOUS ses pairs – demandez aux Pat (Martino et Metheny), aux (John Scofield et McLaughlin), à Mark Whitfield, à Jérôme Plasseraud, à Thomas Curbillon, à Russell Malone, à Frédéric Loiseau… En trente-six titres, issus pour la plupart de la période Warner Bros., mais aussi des catalogues CTI, Verve ou GRP, on replonge dans l’univers féérique de l’homme aux doigts de fée, du soliste flamboyant, du rythmicien d’exception. Celui qui chante ses soli note pour note quand bon lui semble. (Souvent, si souvent copié, mais jamais égalé.) Celui qui chante, encore, des airs pop qui ont marqué nos jeunesses, à la vie à l’amour. Nature Boy, chef-d’œuvre produit avec maestria par Tommy LiPuma (arrangements de cordes Rolls-Royce signés Claus Ogerman), This Masquerade, le premier very big tube, la reprise magistrale de On Broadway, Love Ballad, Turn Your Love Around… Et, last but not least, l’irrésistible Give Me The Night en version 12”, plus de cinq minutes de bonheur-à-danser. Oui, il y a Breezin’ aussi, l’instrumental composé par Bobby Womack et créé par Gabor Szabo, sans oublier Mimosa (avec Jimmy Smith et un solo de feu, modèle d’architecture guitaristique).
    Bref, si on a rien à la maison, on se laisse tenter. Ça vaudra toujours mieux que des mp3 compressés pour danser dans le salon.

CD George Benson, “The Ultimate Collection” (Rhino / Warner Music).