Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Classiq Rock

Deep Purple, la marque Jon

Eagle Vision vient de publier un nouveau dvd live des vétérans du hard-rock anglais. Une soirée très spéciale, filmée en 2002 : celle des adieux de Jon Lord, cofondateur et organiste du groupe.

DEEP PURPLE Photo

Il y a quatre ans, gentleman Jon Lord, l’un des plus élégants et swingants secoueurs d’orgue Hammond du rock anglais (qui de Vincent Crane à Emerson Palmer en passant par Brian Auger et Ken Hensley en compte pourtant de notoires) tirait sa révérence, et avec lui une partie de notre jeunesse s’envola. Dix ans plus tôt, le 14 septembre 2002 à Birmingham, il avait pris soin de faire ses adieux à Deep Purple, groupe culte dont il fut l’un des deux piliers pendant près de vingt-cinq ans (l’autre pilier étant bien sûr Ian Paice). « Morceau après morceau, je me disais que je ne rejouerai jamais tout ce répertoire avec ce groupe… », avoue-t-il, ému, dans le générique.
DEEP PURPLE PochetteSans manquer de respect envers le fort expérimenté Don Airey, Deep Purple sans Jon Lord (sans parler d’un certain Ritchie Blackmore…), ce n’est plus tout à fait Deep Purple. Pour preuve : passé le douteux Keybard Solo d’Airey, l’arrivée de Lord sur scène, qui ne joue pas sur les huit premières chansons, fait instantanément renaître certaine magie, via l’intro désormais légendaire de Perfect Strangers. Et comme défilent ensuite d’autres standards inoxydables, Space Truckin’, Speed King, Hush, Highway Star (etc., etc.), le doute n’est plus permis : Lord avait de l’or entre les dougts, et “Live At The NEC” nous le rappelle pour la dernière fois, même si rien ne nous interdira de réécouter encore et encore “Machine Head” et “Made In Japan”. PS : dans son Guitar Solo, Steve Morse (celui qui malgré toutes ses compétences et son professionnalisme ne fera jamais oublier la folie de…) cite entre autre Sweet Home Alabama, Strawberry Fields Forever et Whole Lotta Love. Amusant. •

DVD “Live At The NEC” (Eagle Vision / Universal). 134 mn, dont 24 mn d’interview, avec Roger Glover et Ian Gillan, toujours caustique dès qu’il évoque son banjo player favori (qui les avait planté en plein milieu d’une tournée en 1993…). Dolby Digital Stereo, Dolby Digital 5.1 et DTS Digital Surround Sound.