Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Nouveautés

David Sylvian et Ryuichi Sakamoto, les couleurs interdites de Furyo

Forbidden Colors est l’un des plus beaux singles publié par David Sylvian. Réalisé en collaboration avec Ryuichi Sakamoto, sa version originale figure dans la BO de Furyo, qui vient d’être rééditée par Milan Music.

FURYO CDEn 1982, lassé par sa condition de pop star, David Sylvian rêve déjà de se réinventer loin des sunlights. Ça tombe bien : le groupe qui l’a fait connaître et dont il est la tête pensante, Japan, vient de séparer. Ego trips, tensions internes, envies de carrières solo : la routine fin de règne quoi… En juillet, Virgin avait déjà publié un premier single du chanteur, une collaboration avec une autre tête pensante bien remplie, celle de Ryuichi Sakamoto, lui aussi en train de s’émanciper de son pop band à lui, Yellow Magic Orchestra. (En 1980, Sylvian et Sakamoto avaient déjà cosigné Taking Islands In Africa, l’une des meilleures chansons de “Gentlemen Take Polaroids” de Japan.) Bamboo Music et Bamboo Houses n’avaient certes pas tutoyé les sommets des charts, mais les amateurs de art pop à haute teneur synthétique et aux subtiles saveurs orientales avaient apprécié.

Fin 1982, Sakamoto demande à Sylvian d’écrire des paroles pour l’une des mélodies qu’il a composées pour le film de Nagisa Oshima, Merry Christmas Mr. Lawrence – en français, Furyo –, dont il également l’une des deux vedettes, l’autre étant un certain David Bowie. Dans la foulée, Sylvian s’envole pour Tokyo pour enregistrer sa contribution vocale.

Forbidden Colors, dont le titre est emprunté à une nouvelle de Yukio Mishima, sort en juillet 1983. Plus encore que les paroles, dans lesquelles Sylvian questionne sa condition d’enfant des sixties élevé sous l’influence chrétienne, c’est la sublime mélodie de Sakamoto qui marque les esprits. Une mélodie inoubliable à laquelle Sylvian ajoute un non moins mémorable contrechant, faisant vibrer sa voix grave et profonde rappelant celle de Bryan Ferry, mais aussi celle de David Bowie.

FURYO Maxi Red Guitar

En 1984, Sakamoto et Sylvian retourneront en studio pour enregistrer une seconde fois Forbidden Colors. Les fans découvriront cette nouvelle version en face b du single Red Guitar, extrait du premier album solo de Sylvian, “Brilliant Trees”, auquel avait collaboré Sakamoto, mais aussi beaucoup d’autres musiciens d’exception (les trompettistes Jon Hassell, Mark Isham et Kenny Wheeler, le contrebassiste Danny Thompson, …).

Entre temps, la BO de Furyo avait paru, qui permit de découvrir la version instrumentale de Forbidden Colors, ses diverses variations, et les belles plages orchestrales de Sakamoto. Plus de trente ans après, l’album s’écoute certainement avec plus de plaisir que le film ne se revoit…

Plus tard, les deux S réenregistreront à nouveau leur chanson fétiche, mais ce sont bien les deux premières versions qui sont restées dans les mémoires. Logique : ce sont de loin les plus intenses et les plus riches en émotion.

CD “Merry Christmas Mr. Lawrence” (Milan Music / Warner Music)