Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Classiq Hip-Hop

Boombox 1, du Bronx à Harlem, aux racines du hip-hop

À la fin des seventies, quarante ans après que quelques génies du jazz aient accouché du bebop en plein cœur de Harlem, New York est à nouveau l’épicentre d’une révolution musicale. Les cités du Bronx bruissent d’un genre nouveau issu de la culture hip-hop, le rap, dont une myriade de labels indépendants va rapidement se faire l’écho.

BOOMBOX PochetteTrente-cinq après, la double compilation “Boombox I – Early Independent Hip Hop, Electro and Disco Rap 1979-82” nous replonge dans une époque où le rap, point encore musique à message, était avant tout synonyme de fun, et pas franchement considéré sérieusement par les toujours visionnaires major companies du disque.

« Clap yo’ hands ev’rybody, if you got what it takes… » Tout le monde connaît les classiques old school du Sugar Hill Gang ou de Kurtis Blow et, avant “Boombox I”, d’autres compilations notoires nous avaient fait découvrir quelques singles cultes du proto-rap : Kim Tim III (Personality Jock) du Fatback Band (dans “Kurtis Blow Presents The History Of Rap”, Rhino) ou encore Vicious Rap de Tanya Winley (dans “Back In The Day”, BGP Records).

Mais l’originalité de cette double compile éditée par nos amis britons de Soul Jazz Records, c’est qu’elle s’attarde sur des maxi-45t (très) peu connus du grand public. Et même si la plupart se situent dans la mouvance du célèbrissime Rapper’s Delight du Sugar Hill Gang sans en avoir toujours la contagieuse évidanse, ils reflètent non sans certaine émotion ce monde perdu fait de labels indépendants dirigés par des entrepreneurs afro-américains dont la majeure partie avait commencé d’investir durant l’âge d’or du doo wop, et de MC et de DJ aux surnoms tous aussi pittoresques les uns que les autres qui n’avaient pas encore transformé leurs passions – passer des disques, tchatcher en public et faire danser les gens… – en profession.
Dans ses passionnantes liner notes, indissociables de la musique, Stuart Baker raconte dans le détail cette joyeuse saga communautaire qui ne tardera pas à se transformer en phénomène mondial. On attend déjà “Boombox II” avec impatience.

2 CD ou 3 LP “Boombox I – Early Independent Hip Hop, Electro and Disco Rap 1979-82” (Soul Jazz Records)