Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Muziq News

AndersonPonty Band : prog’s not dead ?

Le plus élégant violoniste de l’âge d’or du jazz-rock et la voix la plus diaphane du rock prog(ressif) viennent de publier “Better Late Than Ever”. Était-ce bien raisonnable ?

ANDERSON PONTY PochetteSi, si, dans la version reggae de Time And A Word, Jon Anderson cite She Loves You des Beatles. Ça y est, je vous sens sur la défensive… « Une version reggae de Time And A Word par deux seniors du jazz-rock-prog ?! » Rassurez-vous, cette drôlerie n’est pas aussi baroque qu’on pourrait le craindre et, fort heureusement, il y a quelques titres plus réussis que le lifting jamaïcain de Time And A Word dans “Better Late Than Ever”.
Bon, cette union inattendue n’est pas l’événement de l’année, mais elle devrait offrir quelques menus plaisirs à ceux qui, naguère, se passaient en boucle “Fragile”, “90125”, “Imaginary Voyage” ou “Enigmatic Ocean”… La version de Owner Of A Lonely Heart est somme toute assez plaisante, même si Jon A. s’emmêle les cordes vocales dès qu’il s’agit de monter un peu dans les tours… Les relectures vocalisées des plus fameux instrus jeanlucpontyesques (Renaissance devient Renaissance Of The Sun, Mirage se transforme en Infinite Mirage) passent à l’orange, tandis que Roundabout sera, j’imagine, greenlighté avec certain enthousiasme par les fans de Yes. On aurait aimé un vrai disque enregistré en studio, avec des vraies nouvelles chansons, mais le temps – et l’inspiration ? – semblent avoir manqué à ces deux remarquables musiciens, certes entourés par des accompagnateurs irréprochables (Jamie Glaser à la guitare, Wally Minko aux claviers, Baron Browne à la basse et Rayford Griffin à la batterie). La version “Deluxe” de ce disque comporte le DVD du concert. La pochette est hélas presque aussi ratée que celle du CD simple…

CD/DVD “Better Late Than Never” (Ear Music)